Retour aux résultats
Chapitres (2007), L'art de l'innovation, L'Harmattan, pp. 51-56

Externaliser pour innover: trois approches à connaître

Externaliser pour innover n'est pas sans danger. Pas question d'y recourir lorsque les ressources et les compétences recherchées sont nécessaires pour détenir un avantage concurrentiel. On la déconseillera aussi quand le nombre de prestataires est trop réduit. Si l'activité est entourée d'une trop forte incertitude, elle peut en revanche permettre à l'entreprise de reporter le risque sur ses prestataires.

BARTHELEMY, J. (2007). Externaliser pour innover: trois approches à connaître. In: L'art de l'innovation. 1st ed. L'Harmattan, pp. 51-56.

Mots clés : #Externalisation, #Innovation