Retour aux résultats
Documents de travail (2007), ESSEC Business School

Urbaphobie et désir d'urbain, au péril de la ville

Les français depuis la deuxième guerre mondiale jusqu'à aujourd'hui préfèrent majoritairement habiter dans des maisons individuelles : 87 %. Cette forme d'habitat a donné lieu à la périurbanisation rejetée au nom du développement durable par les urbanistes. Ceux-ci proposent le concept de "ville compacte" appuyé sur des politiques urbaines de densification. Celles-ci risquent d'échouer sans réflexion sur des modèles de ville attentifs à la demande sociale.

SALLEZ, A. (2007). Urbaphobie et désir d'urbain, au péril de la ville. ESSEC Business School.

Mots clés : #Habitat, #Périurbanisation, #Urbanisme, #Urbaphobie