Retour aux résultats
Articles (1997), Journal of Decision Systems, 6 (2), pp. 95-115

Modélisation logique des données dans les systèmes multidimensionnels d'aide à la décision: la méthode MAP

AKOKA J., PRAT Nicolas

Parmi les outils dont disposent les concepteurs de Systèmes Interactifs d'Aide à la Décision (SIAD) et d'Executive Information Systems (EIS), on trouve des générateurs, des systèmes ad-hoc, des collecticiels (groupware) et des logiciels d'infocentre utilisant des langages de quatrième génération. La plupart de ces outils ont en commun une structure logique fondée sur l'utilisation de tableaux multidimensionnels permettant l'expression de vues multidimensionnelles. Ils permettent de définir la structure de la base de données et de la manipuler de manière conviviale avec un temps de réponse exceptionnellement rapide. Ces logiciels de SIAD et d'EIS reposent sur un modèle de données spécifique, fondé sur les concepts de dimension, de variable et de relation. Grâce à la technologie OLAP (On Line Analytical Processing), ces outils offrent la possibilité d'exprimer des vues multidimensionnelles exploitables sous une architecture client-serveur. A partir d'une situation réelle, les concepteurs de SIAD et d'EIS éprouvent des difficultés à définir directement ces dimensions, variables et relations. Pour résoudre ce problème, nous proposons de procéder en deux étapes. La première consiste à réaliser une modélisation au niveau conceptuel, utilisant le modèle entité-relation étendu. La seconde étape consiste à assurer le passage au niveau logique par des règles de traduction. A cet effet, nous présentons un algorithme de transformation d'un schéma conceptuel en schéma logique fondé sur les objets du modèle multidimensional. Nous illustrons l'utilisation des règles de transformation à travers un exemple et présentons le logiciel associé à la méthode. Lien vers l'article

AKOKA, J. and PRAT, N. (1997). Modélisation logique des données dans les systèmes multidimensionnels d'aide à la décision: la méthode MAP. Journal of Decision Systems, 6(2), pp. 95-115.