Retour aux résultats
Articles (2001), Journal of Futures Markets, pp. 329-346

Mean-variance Efficiency of the Market Portfolio and Futures Trading

LIOUI A., PONCET Patrice

Nous obtenons un CAPM intertemporel pour lequel l'efficience espérance-variance du portefeuille de marché M n'est ni nécessaire ni suffisante, quand on introduit, en plus des actifs primitifs au comptant, des contrats futures non-redondants. Un théorème de séparation en (3 + K) fonds est obtenu au lieu de l'habituel (2 + K) fonds, où K est le nombre de variables d'état. L'efficience espérance-variance de M n'est nécessaire que lorsque seuls des actifs au comptant sont présents.

LIOUI, A. and PONCET, P. (2001). Mean-variance Efficiency of the Market Portfolio and Futures Trading. Journal of Futures Markets, pp. 329-346.