Retour aux résultats
Articles (2019), Finance, 40 (2), pp. 51-76

Mandatory Voting, Large Shareholder Power and Wolf Packs

CHARLETY-LEPERS Patricia , FAGART Marie-Cécile, SOUAM Saîd

Quelles sont les conséquences de l’exercice systématique du vote par certains actionnaires (par exemple les investisseurs institutionnels), alors que d’autres, les partisans, votent de manière stratégique ? Nous montrons que l’exercice systématique du vote a deux effets opposés sur les résultats de l’assemblée générale en fonction de la structure de l’actionnariat : un renforcement du pouvoir du groupe dominant de votants systématiques, mais également une incitation à voter pour s’opposer à ce même groupe pour les partisans. Nous appliquons nos résultats à différentes structures de propriété. Nous soulignons notamment l’importance, pour le conseil d’administration, d’avoir le soutien du plus gros partisan, nous examinons le rôle des « proxy advisors », ainsi que les conditions d’une opposition réussie à l’actionnaire dominant par un ou plusieurs actionnaires (« wolf pack »). Lien vers l'article

CHARLETY-LEPERS, P., FAGART, M.C. and SOUAM, S. (2019). Mandatory Voting, Large Shareholder Power and Wolf Packs. Finance, 40(2), pp. 51-76.

Mots clés : #General-meeting, #strategic-voting, #institutional-shareholders, #mandatory-voting, #proxy-advisors, #wolf-packs