Retour aux résultats
Articles (2019), Revue des Societes (6), pp. 375-390

L'engagement actionnarial en France, vecteur de gouvernance pérenne?

Un parallèle mené entre démocratie et démocratie actionnariale, au titre d’une comparaison entre gouvernement et gouvernement d’entreprise permet d’identi¿ er des questions et des éléments de réponse similaires aux deux sphères. Dès lors, s’intéresser à l’engagement actionnarial, quali¿ é souvent de manière connotée d’activisme, comme potentiel facteur d’une gouvernance d’entreprise plus moderne, de long terme et inclusive est une piste proposée dans cet article. Synthèse d’un travail soutenu, mené de 2012 à 2019, avec une accélération ces trois dernières années alors qu’un certain « activisme » montait doucement mais sûrement en Europe et en France, l’article propose d’identi¿ er les activistes en France, leurs objectifs et méthodes et surtout leurs centres d’intérêt en mettant en exergue deux particularités. L’une est liée au droit et à un modèle de gouvernance dominant assez directif : c’est le questionnement qui est essentiellement utilisé par les actionnaires minoritaires pour participer, l’autre est liée à l’évolution de notre société : les thématiques sociétales et environnementales montent en puissance depuis 2017, portées par des évolutions réglementaires à échelle de l’Union européenne et en France et par l’opinion publique emportée par l’activisme d’ONG et d’investisseurs engagés.

DE BEAUFORT, V. (2019). L'engagement actionnarial en France, vecteur de gouvernance pérenne? Revue des Societes, (6), pp. 375-390.