Retour aux résultats
Chapitres (1996), Cohérence, pertinence et évaluation, Economica, pp. 15-30

Le pilotage de l'entreprise : de la mesure à l'interprétation

La gestion taylorienne était fondée sur le paradigme du contrôle (modélisation déterministe de la création de valeur). L'autonomie cognitive des acteurs contraint à abandonner ce paradigme pour passer à celui de l'interprétation (chaque auteur interprète la création de valeur par l'action collective), une interprétation causes-effets continue sur les sources de valeur.

LORINO, P. (1996). Le pilotage de l'entreprise : de la mesure à l'interprétation. In: Cohérence, pertinence et évaluation. 1st ed. Economica, pp. 15-30.