Retour aux résultats
Documents de travail (2014), ESSEC Business School

La fuite managériale devant la complexité : l'exemple historique du "lean management"

Ce texte étudie la curieuse odyssée du "Lean Management"... Sous cette appellation, les théories et les pratiques managériales ont connu tout d'abord un virage décisif vers une vision processuelle et dynamique des organisations, puis un retour en arrière frappant vers les visions planificatrices et le contrôle par écarts. L'étude de ce renversement historique peut nous donner des clés de réflexion sur les obstacles à la vision processuelle des organisations dans le monde managérial. Le texte rappelle d'abord les idées clés mises initialement en avant par les pionniers du "lean management", fondées sur le Toyota Production System (TPS), et sur leur orientation clairement processuelle. Puis il analyse les pratiques aujourd'hui désignées comme "Lean Management" et le renversement historique surprenant qu'elles manifestent. Enfin il tentera d'identifier quelques-unes des raisons qui peuvent potentiellement expliquer ce renversement, en insistant particulièrement sur le traitement du temps et les notions de "slack" et de "gaspillage".

LORINO, P. (2014). La fuite managériale devant la complexité : l'exemple historique du "lean management". ESSEC Business School.

Mots clés : #Apprentissage-organisationnel, #Complexité, #Gaspillage, #Lean-Management, #Performance, #Processus, #Slack, #Temps