Retour aux résultats
Articles (2019), Projectics / Proyectica / Projectique, 24 (3), pp. 79-92

Herbert Simon : pour un bilan raisonné du cognitivisme

Herbert Simon, par sa critique du rationalisme simpliste sous-jacent au mainstream économique et aux approches fonctionnalistes ou tayloriennes de la gestion, a ouvert la voie à une science expérimentale des organisations. Toutefois, le courant cognitiviste qu’il a ainsi inauguré, fondé sur les concepts de décision comme traitement de l’information, représentation, computation et partage cognitif, a consolidé une vision non située, peu processuelle et peu relationnelle des organisations. Il constitue aujourd’hui une référence dominante quoique souvent tacite de l’étude des organisations. L’élaboration d’une alternative processuelle et relationnelle passe par la déconstruction des concepts cognitivistes, en s’appuyant notamment sur la pensée pragmatiste. Lien vers l'article

LORINO, P. (2019). Herbert Simon : pour un bilan raisonné du cognitivisme. Projectics / Proyectica / Projectique, 24(3), pp. 79-92.