Retour aux résultats
Articles (2014), Integrative Psychological and Behavioral Science, 48 (4), pp. 1-11

From the Analysis of Verbal Data to the Analysis of Organizations: Organizing as a Dialogical Process

L'analyse des tours de parole dans la conversation et de leurs implications sur le temps (le locuteur ne peut pas complètement anticiper les effets futurs de son énoncé) et la socialité (le discours est coproduit par les divers locuteurs plutôt que produit par le seul individu qui a la parole) peut fournir une base utile pour analyser les processus organisants complexes et l'action collective : l'acteur ne peut pas complètement anticiper les futurs effets de ses actes et l'acte est coproduit par des acteurs multiples. Cette transposition de classes d'interaction verbales à des classes d'interaction plus larges met en évidence la performativité des discours, l'importance de la situation, le rôle des médiations sémiotiques pour instancier dans l'échange dialogique des "fantômes" temporellement et spatialement distants, et la relation dissymétrique entre les tours de parole successifs, du fait de l'irréversibilité temporelle. Lien vers l'article

LORINO, P. (2014). From the Analysis of Verbal Data to the Analysis of Organizations: Organizing as a Dialogical Process. Integrative Psychological and Behavioral Science, 48(4), pp. 1-11.

Mots clés : #Action-collective, #Dialogisme, #Médiation, #Peirce