Retour aux résultats
Chapitres (2002), Systems Perspectives on Resources, Capabilities, and Management Processes, Pergamon, pp. 127-152

From Resources to Processes in Competence-based Strategic Management

La théorie des ressources, qui tente d'expliquer les avantages concurrentiels défendables des firmes par le portefeuille de ressources idiosyncratiques dont elles disposent, posent deux types de problèmes : un problème théorique, en ce sens qu'elles peuvent apparaître comme tautologiques, l'avantage concurrentiel étant assimilé à la possession d'actifs spécifiques, et vice-versa, sans pouvoir produire d'explications autres qu'ex-post , un problème de validation empirique, les ressources sources d'avantages concurrentiels étant supposées difficiles à imiter, difficiles à remplacer, elles sont de fait difficiles à observer. La désignation des savoirs tacites ou des compétences comme ressources stratégiques ne résout pas le problème, compte tenu du caractère assez peu observable des savoirs tacites et des compétences. Pour surmonter ces difficultés, nous développons ici le concept de "processus stratégiques", par lesquels les ressources de la firme sont mises en action et produisent un output spécifique source de valeur pour des clients externes. Les processus sont observables, ils peuvent être difficiles à imiter ou à remplacer, et sont sources directes de valeur. Nous illustrerons ce point de vue par le cas de l'entreprise Port-Express.

LORINO, P. and TARONDEAU, J.C. (2002). From Resources to Processes in Competence-based Strategic Management. In: Systems Perspectives on Resources, Capabilities, and Management Processes. 1st ed. Pergamon, pp. 127-152.