Retour aux résultats
Chapitres (2012), Free Markets and the Culture of Common Good, Springer, pp. 153-164

Financial Markets: A Tool for Transferring and Managing Risk?

La crise financière récente a montré que l'économie mondiale est exposée à un grand nombre de risques. Si les marchés d'actions et les marchés immobiliers capturent la création de richesse, les marchés dérivés rendent possibles l'évaluation des risques et leurs transferts entre les agents économiques. Couverture et spéculation sont les motivations principales des acteurs qui achètent et vendent les nombreux produits échangés sur ces marchés. En citant abondamment les publications de Robert Shiller, ce chapitre vise à montrer que ces marchés, organisés ou non, peuvent fournir de nouveaux moyens de gérer la plupart des risques auxquels tant les entreprises que les individus font face. Cependant les énormes transferts de risque survenant sur ces marchés peuvent aussi favoriser la spéculation et conduire à de nouveaux risques systémiques, comme les marchés de dérivés de crédit ont pu le révéler dans ces dernières années. Ce chapitre cherche à considérer comment les marchés financiers peuvent mieux servir les individus, les investisseurs et les fonds d'investissement dans le contexte propre de la situation économique d'aujourd'hui.

BARONI, M. (2012). Financial Markets: A Tool for Transferring and Managing Risk? In: Free Markets and the Culture of Common Good. 1st ed. Springer, pp. 153-164.

Mots clés : #Évaluation-du-risque, #Innovation-financière, #Marchés-de-produits-dérivés