Retour aux résultats
Chapitres (2011), Comment nourrir le monde ?, Éditions de l'Aube, pp. 129-157

Faut-il réguler les marchés des produits agricoles de base ?

Les prix agricoles affectent les prix alimentaires pour 7 milliards d'humains. La volatilité des prix des produits agricoles de base est un fait permanent à cause des incidents climatiques, des décisions politiques soudaines et de la spéculation parfois en excès car mal gérée. La gestion de la volatilité est très difficile sur les marchés agricoles et sur les marchés des devises euro/dollar. Un certain niveau de spéculation est indispensable pour la liquidité des contrats sur les marchés à terme. Mais un excès de spéculation engendre une volatilité trop forte et déconnecte le prix des réalités. La régulation des marchés peut être améliorée. Il est possible de réduire l'incertitude, qui mène à un excès de spéculation, par une meilleure information sur les récoltes et les stocks et par une meilleure transparence des opérations sur les marchés à terme. Des stocks régionaux peuvent aussi y contribuer.

DECLERCK, F. (2011). Faut-il réguler les marchés des produits agricoles de base ? In: Comment nourrir le monde ? 1st ed. Éditions de l'Aube, pp. 129-157.

Mots clés : #Agriculture, #Marchés-à-terme, #Matière-première, #Régulation, #Volatilité, #Volatilité-des-prix