Retour aux résultats
Documents de travail (1999), ESSEC Business School

Euroland versus USA: A Theoretical Framework for Monetary Strategies

La Banque Centrale Européenne devrait-elle considérer le taux de change euro-dollar comme un objectif de sa politique monétaire ? Quelles en seraient alors les conséquences pour ce qui concerne la volatilité du taux de change ? Dans cette perspective, l'objectif de cet article est d'étudier les stratégies monétaires possibles des américains et des européens. On utilise la théorie des jeux, d'abord dans le cadre d'un horizon fini puis infini, avec deux stratégies possibles ("faucon" et "colombe"). Selon l'horizon choisi, la solution d'équilibre débouche sur deux implications essentielles. Dans le cas de l'horizon fini, l'optimum de Pareto ne peut être obtenu que si les deux joueurs se mettent d'accord pour ne pas chercher à tromper les anticipations de taux de change que peut avoir l'autre. Dans le cas de l'horizon infini, c'est l'intérêt de chacun des joueurs d'adresser un signal fort et clair à l'autre quant à sa stratégie. Cette analyse débouche sur des recommandations de politique monétaire pour ce qui concerne la Banque Centrale Européenne vis-à-vis de la Fed.

FOURÇANS, A. and WARIN, T. (1999). Euroland versus USA: A Theoretical Framework for Monetary Strategies. ESSEC Business School.