Retour aux résultats
Articles (2018), Journal Spécial des Sociétés (47), pp. 18-19

Démocratie actionnariale dans les grandes sociétés cotées françaises : entre sclérose et hystérie

de BEAUFORT Viviane , SEOMONIN P. A.

Parmi les diverses possibilités qui s’offrent à un actionnaire s’intéressant à l’entreprise dans laquelle il a investi, voire souhaitant l’influencer, on cite toujours les votes et campagnes de votes, des tentatives de prises de contrôle, des demandes d’obtention d’un siège au Conseil, techniques sont par définition réservées aux actionnaires disposant d’un pourcentage des droits de vote assez conséquent. S’intéresser aux questions que posent les actionnaires, identifier qui les posent, leur thématique et comment les dirigeants lors des assemblées générales y font réponse, participe à l’exercice de l’analyse de la montée de l’activisme en France menée au CEDE-ESSEC avec le soutien du CERESSEC.

DE BEAUFORT, V. and SEOMONIN, P.A. (2018). Démocratie actionnariale dans les grandes sociétés cotées françaises : entre sclérose et hystérie. Journal Spécial des Sociétés, (47), pp. 18-19.

Mots clés : #Actionnaire, #Activisme, #Assemblée-générale, #Gouvernance