Retour aux résultats
Documents de travail (1998), ESSEC Business School

Benchmarking: From Intentions to Perceptions

Les pratiques de benchmarking sont au service d'un apprentissage permanent au service de la stratégie. Une enquête menée auprès de cadres supérieurs d'un réseau bancaire, ayant récemment introduit ces pratiques, montre des réticences dans l'appropriation de ces pratiques. Ces réserves témoignent d'un conflit entre la rationalité stratégique de l'organisation et la rationalité psychologique de l'individu, sensible à l'équité et protecteur de l'estime de soi.

ANCELIN-BOURGUIGNON, A. (1998). Benchmarking: From Intentions to Perceptions. ESSEC Business School.