Retour aux résultats
Documents de travail (2008), ESSEC Business School

A Spatiotemporal Autoregressive Price Index for the Paris Office Property Market

Cette étude originale évalue l'apport d'une modélisation spatio-temporelle auto-régressive (STAR) pour expliquer l'évolution des prix des transactions de bureaux sur Paris et sa première couronne. L'analyse s'intéresse particulièrement aux deux principaux quartiers d'affaires que sont le CBD et le quartier de la Défense. Nous utilisons la méthode STAR introduite par Pace, Barry, Clapp and Rodrguez (1998), qui incormpore un filtre spatio-temporel à la fonction hédonique standard. Les résultats des deux méthodes (MCPet STAR) sont comparés. La recherche indique une forte présence d'interdépendances spatiales et temporelles dans ces sous-marchés. Nous utilisons cette estimation pour construire un indice de prix hédonique spatio-temporel. L'indice hédonique de prix diffère significativement selon la méthode retenue. Les autocorrélations spatio-temporelles conduisent à reconsidérer la hausse des prix de transaction de bureau depuis 1997, qui semble nettement plus prononcée qu'avec une méthode hédonique satndard.

NAPPI-CHOULET, I. and MAURY, T.P. (2008). A Spatiotemporal Autoregressive Price Index for the Paris Office Property Market. ESSEC Business School.

Mots clés : #Hétérogénéité-temporelle, #Marché-des-bureaux-parisiens, #Modélisation-spatio, #temporelle-auto, #régressive, #Prix-hédoniques