Retour aux résultats
Documents de travail (1996), ESSEC Business School

A Risk-return Analysis of Dynamic Portfolio Strategies with a Solvency Constraint

NGUYEN P. D., PORTAIT Roland

Les stratégies dynamiques de portefeuille d'un agent moyenne-variance sont étudiées par des méthodes hilbertiennes, ce qui permet une interprétation géométrique de plusieurs résultats déjà présents dans Bajeux et Portait (1993). En particulier, nous retrouvons leur théorème de séparation forte en deux fonds qu!i correspond aussi à une règle de gestion dynamique en proportions constantes entre le portefeuille tangent et le zéro-coupon dans le cas d'un modèle de taux à un facteur. Cette stratégie généralise ainsi la décomposition statique de Markowitz (1952) et constitue une version du théorème de séparation multifonds de Merton (1972). La contrainte de solvabilité est ensuite traitée grâce à la méthodologie de Cox et Huang (1989) qui consacre une fraction de la richesse initiale à l'achat un put de strike nul sur la distribution non contrainte. Nous obtenons explicitement cette répartition dans le cadre d'un modèle géométrique. Sur la base de simulations il ressort que la contrainte est susceptible d'entraîner une perte importante d'efficacité au sens du critère moyenne-variance.

NGUYEN, P.D. and PORTAIT, R. (1996). A Risk-return Analysis of Dynamic Portfolio Strategies with a Solvency Constraint. ESSEC Business School.