Retour aux résultats
Articles (2011), Journal of Property Investment and Finance, 29 (1), pp. 35-48

A repeat sales index robust to small datasets

BARONI Michel , BARTHELEMY Fabrice, Mokrane Mahdi

Comme suggéré par D. Geltner les indices immobiliers commerciaux doivent être construits par des méthodes de ventes répétées de préférence à des méthodes hédoniques. La méthode des ventes répétées est un moyen de construire des indices immobiliers fondés sur des observations de transactions répétées sur un même bien. Ces indices peuvent servir de benchmarks pour les gérants de portefeuilles immobiliers. Mais les investisseurs sont en général aussi intéressés à introduire dans leurs portefeuilles des performances immobilières pour rehausser la frontière efficiente. Ainsi la rentabilité attendue et la volatilité de ces indices doit être robuste eu égard à la périodicité utilisée et au volume de transactions. Ce document vise à tester la robustesse des estimations du rendement et de la volatilité pour deux indices : l'indice classique WRS (Case & Shiller, 1987) et un indice factoriel élaboré par ACP (Baroni, Barthélémy et Mokrane, 2007). Les estimations sont calculées à partir de données d'immobilier commercial de Paris. Les principaux apports de cette recherche sont que la tendance et la volatilité de l'indice WRS sont biaisés alors qu'ils ne le sont pas pour l'indice factoriel lorsque la périodicité augmente. En conséquence, le niveau de l'indice à la fin de la période d'estimation est significativement différent pour différentes périodicités de l'indice WRS. Globalement, l'indice factoriel semble plus robuste également au nombre de transactions par période. Lien vers l'article

BARONI, M., BARTHELEMY, F. and MOKRANE, M. (2011). A repeat sales index robust to small datasets. Journal of Property Investment and Finance, 29(1), pp. 35-48.

Mots clés : #Estimations-d'indices-immobilier, #Indices-de-ventes-répétées, #Volume-de-transactions