Return to results
Published cases (2014), ESSEC Business School

Naturex, un nouveau contrat avec dame nature ?

Pour Naturex, le leader mondial des ingrédients naturels de spécialité d’origine végétale, les tubercules de la griffe du diable (Harpagophytum Procumbens), une plante sauvage de Namibie, représentent une matière première de grande importance pour son activité d'extraits naturels pour le secteur pharmaceutique. Ils sont récoltés dans le désert du Kalahari, en particulier, par les membres de la tribu San. Pour Anthony Verdugo, acheteur chez Naturex de Griffe du Diable, il s'agit de formuler une stratégie d'approvisionnement. Il devra s'interroger 1. Sur l'aspect durable de l'exploitation de cette ressource naturelle par les Bushmen 2. Sur les nouvelles obligations qu'impose aux acteurs de cette filière le Protocole de Nagoya. Celui-ci, issu de la Convention sur la Biodiversité, vise à protéger la biodiversité en assurant un partage équitable de la valeur entre les populations qui exploitent une ressource naturelle et les entreprises qui achètent les produits. Quel sera le diagnostic d'Anthony ? Quelle stratégie devra-t-il mettre en oeuvre pour assurer à son entreprise un accès permanent à une source d'approvisionnement de qualité, économiquement acceptable et durable de griffe de diable ? Link to the article

FOURCADET, O. (2014). Naturex, un nouveau contrat avec dame nature ? ESSEC Business School.

Keywords : #Ressource-naturelle, #exploitation-durable, #Protocole-de-Nagoya, #Biodiversité, #Convention-sur-la-Diversité-Biologique, #achat, #approvisionnement, #Strategy-and-General-Management