Return to results
Journal articles (2014), Comptabilité, Contrôle, Audit, 20 (3), pp. 101-124

L'impact des normes IFRS sur la relation entre le conservatisme et l'efficacité des politiques d'investissement

ANDRÉ P., FILIP Andrei

Nous testons si une information comptable caractérisée par un niveau plus élevé de conservatisme est associée à des politiques d’investissement plus efficaces (réduction du sur- ou du sous-investissement) pour un échantillon de sociétés françaises, avant et après l’application obligatoire des IFRS en 2005. S’il est aisé d’établir un lien théorique entre le conservatisme et l’efficacité des politiques d’investissement, il n’est pas évident que ce lien persiste dans le contexte du passage aux normes IFRS, généralement reconnues comme réduisant le conservatisme. Empiriquement, nous observons effectivement une diminution significative du conservatisme après l’introduction des IFRS, à l’instar de Piot et al. (2011), Ahmed et al. (2013) et André et al. (2013). Nos résultats montrent que si, dans la période pré-IFRS, le conservatisme limite le sur- et le sous-investissement, il ne semble plus jouer aucun rôle dans la période post-IFRS. Notre recherche contribue aux débats académiques et réglementaires sur les conséquences économiques de diverses caractéristiques de l’information comptable produite par les sociétés, ainsi que sur les effets du passage aux IFRS. L’introduction des IFRS a assurément établi un nouvel équilibre entre les caractéristiques qualitatives de l’information financière dont les coûts et bénéfices restent difficiles à apprécier.

ANDRÉ, P. and FILIP, A. (2014). L'impact des normes IFRS sur la relation entre le conservatisme et l'efficacité des politiques d'investissement. Comptabilité, Contrôle, Audit, 20(3), pp. 101-124.

Keywords : #Conservatisme, #France, #IFRS, #Sur, #et-sous, #investissement