Return to results
Journal articles (2020), Negociations, n°33 (1), pp. 151-160

Le Discours sur l’art de négocier (1737) d’Antoine Pecquet, ou l’esquisse d’une théorisation de la négociation

Dans la lignée des penseurs français de la diplomatie à l’époque classique, Antoine Pecquet (1704-1762) prend le relais de François de Callières (1716 / 2002). Dans la préface du Discours sur l’art de négocier, qu’il publie en 1737 à Paris, Pecquet reconnaît cette filiation : « Je n’ai pas le mérite d’avoir écrit le premier sur cette matière. Feu M. de Callières (…) en donna il y a quelques années un traité » (21). Mais il regrette que Callières, sur le fond, n’ait pas su « augmenter dans notre nation le goût pour l’état de négociateur ». Pecquet entend faire partager une conviction : la négociation est essentielle à la grandeur d’une nation et de son prince. Link to the article

COLSON, A. (2020). Le Discours sur l’art de négocier (1737) d’Antoine Pecquet, ou l’esquisse d’une théorisation de la négociation. Negociations, n°33(1), pp. 151-160.